Agir

Le moment est venu d'éliminer la PETA

Signez la pétition pour mettre fin au statut de refuge de protection des animaux de la PETA : il est choquant de voir que la PETA (People for the Ethical Treatment of Animals) est classée par les pouvoirs publics en Virginie à titre de refuge de protection des animaux, alors qu'elle a euthanasié 93,8% des chiens et chats qu'elle a réceptionné l'an dernier, selon les registres déposés auprès des autorités. À la suite d'une inspection sur place en 2010 du refuge de protection des animaux de la PETA, le Département de l'Agriculture et des Services aux consommateurs de la Virginie (VDACS) a découvert que:

  1. Le refuge de la PETA se compose de trois pièces et n'est pas accessible au public, même la réceptionniste ignorait que la PETA dirigeait un "refuge".

  2. L'activité de la PETA ne comporte pas l'adoption d'animaux et ses efforts pour trouver des foyers d'adoption sont minimes et la PETA se contente de solliciter ses propres employés.

  3. Selon un examen de quelque 300 dossiers de réception de la PETA, 84% des animaux réceptionnés ont été euthanasiés dans les 24 heures qui ont suivi.

  4. La PETA ne remplit pas ses propres recommandations, publiées concernant les refuges de protection de qualité pour animaux.

Selon l'inspecteur du VDACS, la PETA ne remplit pas la définition légale d'un refuge de protection des animaux en vertu du code juridique de la Virginie car son activité principale ne consiste pas à trouver des foyers d'adoption pour les animaux. La PETA a rapidement engagé les services de juristes et exprimé une interprétation alambiquée du Code de l'État. Le VDACS a finalement abandonné la partie.

Mais vous ne devriez pas baisser les bras. La PETA, cynique, tue la grande majorité des chiens et des chats qui lui sont remis. D'ailleurs, depuis 1998, la PETA a tué plus de 25.000 chiens et chats adoptables dont elle était chargée. La PETA n'est certainement pas, loin de là, un refuge de protection légitime des animaux.

Si vous en convenez, veuillez inscrire votre nom sur la pétition ci-dessous adressée au directeur du VDACS et joignez-vous à des dizaines d'autres pour lesquels la PETA ne devrait pas être classée comme refuge de protection des animaux.

N. B. : Vos renseignements personnels ne seront ni vendus, ni transmis sous aucune forme à une autre entreprise, organisation ou agence des pouvoirs publics.

À : M. Matthew Lohr, directeur du DACS Objet: Statut de la PETA à titre de refuge de protection des animaux

Je vous écris car je suis extrêmement déçu(e) que la PETA (People for the Ethical Treatment of Animals) reste classée dans la catégorie des refuges de protection des animaux. Vous le savez, la PETA tue la grande majorité des animaux qui lui sont confiés. En 2010, la PETA a euthanasié 93,8% des chiens et chats réceptionnés. Selon un sondage réalisé par le VDACS en 2010 des registres concernant les animaux sous la garde de la PETA, 84% d'entre eux ont été euthanasiés par la PETA dans les 24 heures qui ont suivi leur réception.

Veuillez remettre en question les formulations douteuses de la PETA et révoquer son classement à titre de refuge de protection des animaux, même s'il est nécessaire pour cela de modifier le Code de l'État.

La PETA devrait être classée dans la catégorie des abattoirs, étant donné le nombre d'animaux qu'elle tue.


















Matt Lohr, directeur du VDACS [email protected]

Cc : Dr. Richard Wilkes, DVM, Vétérinaire en chef de l'État de la Virginie, Ingrid Newkirk, People for the Ethical Treatment of Animals

Rejoignez-nous sur Facebook