Les liens entre la PETA et des extrémistes violents

La PETA a versé des dons au pyromane Rodney Coronado et au groupement éco terroriste, le Front de libération de la Terre.

L'ancien coordonnateur des campagnes végétariennes de la PETA, Bruce Friedrich, déclarait lors d'un Congrès sur les droits des animaux, que "les attentats à la bombe et les vitres qui volent en éclats" sont "un moyen génial pour réussir la libération des animaux", ajoutant "alléluia pour ceux qui y sont disposés".

En 2002, la président de la PETA, Ingrid Newkirk, déclarait au Boston Herald : "Tant mieux pour SHAC [Stop Huntingdon Animal Cruelty, mouvement violent] s'il peut attirer l'attention". Six des principaux membres de SHAC ont plus tard été écroués pour leurs agressions contre des entreprises, et quatre d'entre eux ont été condamnés de 3 à 6 ans de prison.

La PETA a également versé 2.000 USD à David Wilson, qui était à l'époque un porte-parole du Front national de libération des animaux.

La PETA a aussi versé 27.000 USD pour régler les frais d'avocat de Roger Troen, arrêté en octobre 1986 pour avoir pris part au cambriolage et à l'incendie criminel de l'université d'Oregon.

Rejoignez-nous sur Facebook